• communicationlyonm

Essentiel - non essentiel...

Avec ce troisième confinement pour lutter contre la pandémie de la COVID 19, nous voyons à nouveau apparaître la question de ce qui est essentiel ou non. Depuis le premier épisode, un grand débat a été ouvert avec la question des commerces qui peuvent rester ouverts : qu’est-ce qui est essentiel ?

Cette fois-ci, en plus des commerces qui avaient pu rester ouverts lors des précédents confinements, voici les catégories nouvellement autorisées : libraires, disquaires, salons de coiffure, magasins de plantes et de fleurs, chocolatiers, cordonniers, concessions automobiles sur rendez-vous, et visites de biens immobiliers. Pendant ce temps, les cinémas, théâtres, salles de spectacles, musées… restent fermés…

Alors qu’est-ce qui est essentiel ?

Mais que signifie « essentiel » ? D’après le Larousse sur internet :

· Qui est indispensable pour que quelque chose existe : L'air est essentiel à la vie.

· Qui est d'une grande importance ; principal, capital : Le point essentiel du procès.


Il n’est pas question ici de s’interroger sur les commerces qui sont essentiels ou non… En revanche, nous pouvons nous interroger sur ce qui est indispensable ou non pour nous pour exister… Qu’est-ce qui, pour nous, est d’une grande importance ? Tout à coup, le débat devient plus personnel… plus existentiel…

Depuis le premier confinement, nous pouvons trouver de nombreux témoignages de personnes s’étant posé cette question… les amenant d’ailleurs à faire des choix de vie pour être en adéquation et en harmonie avec ce qui leur semble essentiel… Alors qu’est-ce qui dans ma vie est superflu ?


Et pour aller encore plus loin dans cette réflexion, prenons la définition du mot « essence » qui est la racine du mot « essentiel » : « Ce qui fait qu’une chose est ce qu’elle est, ce qui constitue la nature d’une chose. » En quelque sorte, cela nous pose la question de notre identité, de qui nous sommes et de ce dont nous avons besoin pour être nous-mêmes… Un vaste débat… mais rappelons-nous que nous sommes aussi tous différents et donc, peut-être avec des besoins essentiels qui peuvent différer…


Dans la Bible, l’apôtre Paul vient d’une certaine manière questionner cela en tant que croyant. Qu’est-ce qui est essentiel pour ma vie spirituelle ? Qu’est-ce que je recherche dans mon service auprès des autres ? A la fin du chapitre 13 de 1 Corinthiens, il termine par « Or, maintenant, trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour ; mais c’est l’amour qui est le plus grand ». Voilà peut-être trois choses essentielles à rechercher dans sa vie et à vivre concrètement. Que cette période troublée soit une occasion de nous questionner sur ce qui est essentiel pour nous pour vivre…


Pasteur Samuel Dinsenmeyer