• communicationlyonm

Lever les yeux et espérer!


L’aventure spatiale de Thomas Pesquet, qui vient de débuter, arrive à temps pour nous décentrer d’un quotidien devenu un peu lourd. L’épidémie qui impacte notre vie suscite tour à tour espoir et crainte, et nous rêvons de renouer avec la vie, la vraie…

Alors, tourner nos regards vers le ciel est une occasion rêvée de retrouver un enthousiasme perdu dans les méandres de l’actualité de notre planète ! Peut-être n’étiez-vous pas particulièrement passionnés par l’aventure spatiale, et pourtant, vous vous découvrez tout à coup passionnés par celle-ci !

L’astronaute préféré des Français engendre le rêve, suscite la curiosité de découvrir les mystères de l’univers, et pour certains, pourquoi pas, d’aller sur la Lune ou sur Mars un jour… ou pour les plus jeunes, de devenir astronautes ! A 438 km au-dessus de nos têtes, Thomas Pesquet aura sans doute peu de temps pour rêver, car sa mission est « millimétrée » ! Quatre sorties du vaisseau spatial et des centaines d’expérimentations scientifiques dont on espère beaucoup. Pour lui, ce sera aussi l’expérience exceptionnelle de devenir commandant de la station spatiale (ISS) dans la seconde partie de sa mission.

Mais revenons sur Terre… au moment de l’Ascension du Christ. Etrange départ de Jésus qu’une nuée, selon le livre des Actes, dérobe aux yeux des disciples (Actes1. 9). Alors qu’ils ont les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en va, deux personnages leur apparaissent et leur posent une question non moins étrange : « Pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? ». On peut pourtant comprendre que ce départ qui semble assez soudain (d’après le texte), les laisse « scotchés » sur place ! C’est la promesse qui suit cette question qui va les mettre en mouvement… Et quelle promesse : ce Jésus reviendra… de la même manière qu’il est parti ! Quelle motivation pour ces premiers apôtres !


Christiane Kapitz